Pages

samedi 24 juin 2017

4ème journée de psychopédagogie

La commission de psychopédagogie de la Fédération des Centre Médico-Psycho-Pédagogique organise la 4ème journée de Psychopédagogie :

"Psychopédagogie et pluridisciplinarité "

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=23&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwj97cvAqtbUAhViLcAKHWe3AMs4FBAWCC0wAg&url=https%3A%2F%2Fwww.fdcmpp.fr%2FIMG%2Fpdf%2Fplaquette_4e_journee_de_la_pp.pdf&usg=AFQjCNGViOBKLU-p2o4JyZaOfLmabzV1rA
Plusieurs interventions sont prévues :


Introduction de Gilles Billotte,

Equipe et pluridisciplinarité  : Le travail d’équipe en questions
Par Nelly Kowal et Sylvaine Artis directrices administratives et pédagogiques.

« Comment nous sommes nous pluri disciplinés »
Par François Roesch psychopédagogue et Andrée Bauer pédopsychiatre psychothérapeute


La psychopédagogie ou le "métier à tisser"
Par Laurence Thomas, Psychologue, Psychopédagogue, 

Quel avenir pour la Psychopédagogie ?
Par Patrick BELAMICH, président de la FDCMPP. 


J'aborderai le thème de la psychopédagogie dans le champ de l'insertion 

« L’apport de la psychopédagogie dans le champ de l’insertion. »

par Cédric Mattesco, directeur adjoint de CMPP et d'un Service d’Accompagnement à l'Insertion.

Le monde de l’insertion désigne, en règle générale, l’intégration, par une entrée sociale et/ou professionnelle, d’une personne dans son environnement ou plus largement dans la cité. La pédagogie dans le champ de l’insertion est majoritairement consacrée aux techniques, méthodes de Remise A Niveau (RAN) où les formateurs dispensent les savoirs de base maintes et maintes fois répétés pour tenter de remettre le jeune dans le rang. La répétition et un énième retour sur l’aspect didactique des notions sont les fers de lance de cette remise à niveau. Un certain nombre de formateurs un peu plus poète dans l’âme se tourne vers l’éducabilité cognitive (c’est déjà plus joli que remise à niveau !), approche humaniste intéressante et ambitieuse qui propose à travers une série d’exercices progressifs, la mobilisation des opérations intellectuelles telles que la classification, la sériation…. dans le but de développer l’efficience intellectuelle. Ces deux approches pédagogiques classiques dans le monde de l’insertion, bien qu’utiles, ne nous semblaient pas pertinentes pour un grand nombre de jeunes rencontrés. Ces jeunes ont suivi une scolarisation diverse et variée (classique, SEGPA, ULIS) avec parfois des séances en CMPP, CMP. A l’entrée dans notre établissement d’insertion, une partie de ces jeunes n’était pas disponible pour les apprentissages. L’apport de la psychopédagogie a ici pris toute son importance et a permis d’enrichir les pratiques pluridisciplinaires proposées. Afin de cibler notre approche psychopédagogique auprès de ces jeunes, nous avons défini différentes remédiations : la remédiation de soutien, la remédiation portant sur la méthode, la remédiation portant sur la disponibilité. Notre propos débutera par ces définitions et nous le poursuivrons par la présentation d’outils et de méthodes psychopédagogiques (les ateliers «comportements-cognition-clés »…) développés.

Cliquez sur l'image et télécharger le programme !

lundi 24 avril 2017

Olivier Houdé et les ARL



LES ARL POUR APPRENDRE A RÉSISTER ?

https://drive.google.com/open?id=0B4nbhSNpUxVsNHJUeF9fdld0RzNuYmtteW00a1Q5WWJJZjM4"Que se passe-t-il dans notre cerveau à l’instant qui précède la bonne réponse ou l’erreur ?" Les ARL peuvent-ils aider à renforcer la capacité de notre cerveau à résister aux biais perceptifs et subjectifs pour apprendre et s’adapter au mieux ? Et à quelles conditions ?
 
Tel sera notre questionnement lors du prochain regroupement de notre association Collectif-ARL, organisé autour de la participation exceptionnelle d’Olivier Houdé, chercheur CNRS, professeur à l’Université Paris Descartes et désigné par le Monde de l’Education comme le « Piaget du XXIe siècle ».



Les journées de formation auront lieux les vendredi 07 et samedi 8 juillet 2017 à Paris. (attention places limitées)
 


Dans le champ de l'éducabilité cognitive, il existe plusieurs méthodes pour aider les apprenants en difficultés d'apprentissage, les deux plus connus en France sont le Programme d'Enrichissement Instrumental (PEI) de Feuerstein et les Ateliers de Raisonnement Logique.

Les Ateliers de Raisonnement Logique ont été créés des années 80 par quatre auteurs : Pierre Higelé, Gérard Hommage, Elisabeth Perry et Patrick Tabary.


Cet outil vise « le développement de l'efficience intellectuelle chez les personnes accompagnées par une prise en compte globale des facteurs cognitifs et socio-affectifs qui la conditionnent... » (Higelé et al, 2013). 


Les apports théoriques de Jean Piaget forment la base de cet outil qui s'enrichit au fur et à mesure des nouvelles recherches (Bandura, Gardner...). Les opérations intellectuelles telles que la combinatoire (exemple : les différentes combinaisons du loto), la classification (tableau à double entrée) ….sont mobilisées de manière progressive.
Ces ateliers s’adressent en priorité au public en difficultés scolaires, d’insertion.


Pour découvrir le programme complet, cliquez ici






jeudi 2 mars 2017

Comment développer un processus d'aide pour les élèves en difficulté ?

Pierre Vianin est l'auteur de nombreux ouvrages dont "Comment développer un processus d'aide pour les élèves en difficulté ? (de boeck supérieur, 2016, 191 pages) ? Pierre Vianin est, en autre, enseignant spécialisé et professeur à la Haute Ecole Pédagogique du Valais (en Suisse) (Plus d'infos à propos de l'auteur sur le site de l'éditeur : http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807301993-comment-developper-un-processus-daide-pour-les-eleves-en-difficulte )

http://fr.calameo.com/read/000015856ba0cfab9a55f?authid=UuB46aS28Vyt
A partir de son expérience, il propose dans cet ouvrage un modèle d'intervention personnalisé auprès des enfants en difficultés d'apprentissage : le Projet Personnel d'Intervention (PPI). Il se compose de 5 étapes (page 18) :

- étape 1 : la demande d'aide et le premier entretien
- étape 2 : l'évaluation diagnostique globale
- étape 3 : la rédaction du Projet personnel d'intervention
- étape 4 : la phase de remédiation
- étape 5 : le bilan.

Ces étapes forment l'architecture du livre. Sa méthode est rigoureuse et il souligne qu'il n'y a pas de bonnes méthodes mais des regards différents selon son approche théorique (page 22). Lui, a défini la sienne en prenant appui sur une littérature variée et fournie. Son angle d'approche est cognitiviste. Il parle de "psychopédagogie cognitive" (page 156). Intéressant, quand l'on sait qu'en France, l'initiative"psychopédagogique"
viendrai du psychanalyste Georges Mauco (http://dcalin.fr/textes/psychopedagogie.html ) en 1946.

Dans le livre, "tous" les points sont abordés : comment recueillir la demande ? De qui ? Qui participe à la rédaction du PPI ? Comment se réalisent les échanges avec les partenaires ? Qui fait quoi ? Quels sont les objectifs opérationnels ? Comment l'on intervient dans une séance de remédiation ? Combien de temps durera la phase de remédiation ? Le bilan, quand et pourquoi ?...

Ce modèle intéressera de nombreux enseignants.  Libre ensuite à chacun de mettre en place ces propres outils de remédiation.

Pour lire quelques pages du livre, cliquez sur la couverture du livre.


Bonne lecture !

Un p'tit clin d’œil au doc